Various Artists
Planet V Drum & Bass Vol.2

Sorti le: 05/02/2016
V Recordings 
On se retrouve cette semaine avec la nouvelle compilation « Planet V Drum & Bass Vol.2 » de V Recordings.
Créé en 1993 par Bryan Gee et Jumping Jack Frost, le label délivre depuis plus de deux décennies des rollers de qualité incluant des artistes aussi prestigieux que Dillinja, Dj Die ou encore Need For Mirrors.
Cette compilation de plus de 50 titres 100% old school vient piocher dans un catalogue conséquent une poignée des meilleures sorties de V recordings et nous propose pour parfaire le tout sept tracks exclusives signées par les artistes du label, comprenant des originaux et des VIP savoureuses.
Regardons donc de plus près ces morceaux inédits :

Si certains labels historiques tels que RAM Records ont optés pour une modernisation progressive de leur direction artistique avec l’évolution de la drum & bass au fil des années, V Recordings a fait le choix de rester proche des racines du genre. C’est donc sans surprise qu’on se retrouve plongé dans la nostalgie des breaks jungles et des nappes de reese basses sur « So High VIP ft MC Fava », produite par L-Side. Une track portée par une ligne de chant catchy et un synthé mélodique qui lui donne assurément un côté dancefloor à l’ancienne.
Murdock vient apporter une touche ragga jungle sur « Tribes » : Stabs de cuivres funky, bongos, bassline jungle et drumline véloce, autant d’éléments qui rappellent les djs de la première heure tels que Roni Size, General Levy ou encore Congo Natty. On suit cette ligne directrice avec vibes soul et funky sur « The Only One VIP » par Saxxon, bercé par une basse ronde et chaleureuse, agrémentée de phrases de flute et de trompette envoutantes et sensuelles.

On se tourne vers quelque chose de plus sombre avec « Turbulences VIP » de L-Side &Andrezz. La basse modulante sourde et saturée donne une touche deep tandis que les synthés angoissants et la drumline sèche du morceau trahissent une influence Metalheadz dans les sonorités.
On suit cette atmosphère sur « Into The Night » de Paul T & Edward Oberon, avec une intéressante ligne mélodique amenée par un synthé percussif tribal qui résonne sinistrement. Des voix graves pitchés et une sub basse grondante complètent le tout et donnent au drop une ambiance inquiétante et singulière.
Serum excelle dans le revival avec « Dark Clouds » et sa production low-fi caractéristique. La drumline se retrouve légèrement en retrait en comparaison à la ligne de basse très puissante et sa reese « saw wave » façon Renegade Hardware 90’. La tendance est confirmée par les « sub drop » profond sur le drop. On se retrouve dans du pure exercice de style qui ravira les junglists de la première heure.

Alibi conclue cette sélection exclusive avec « Overaged », un roller simple et efficace. On remarque le choix judicieux d’avoir gardé la même suite mélodique sur le synthé de l’intro puis sur la sub bass pendant le drop, se qui rend la track homogène. On déplore cependant la simplicité de l’arrangement qui rend la track lassante sur la longueur.

Une sélection riche et composée de track variées pour cette nouvelle compilation. Comme à son habitude V Recordings propose des productions très old school influencées directement par les classiques du genre. Une ligne directrice qui laisse cependant place à des registres assez différents allant de la scène jungle 90’ à la drum & bass agressive du début des années 2000.
On ne peut que conseiller aux junglists de garder un œil sur les excellents sorties de V Recordings si ce n’est pas déjà le cas, vous risqueriez de passer à côté du prochain banger de vos sets…
Charles Fourcassié