Hyroglifics
All Talk EP
Sorti le: 16/09/2016
Critical Music
Parmi les figures montantes du mouvement Future Beat qui anime la scène drum & bass actuellement, le jeune Hyroglifics s’est rapidement imposé comme une référence. Depuis ces premiers pas sur Proximity Recordings jusqu’à son intronisation chez Critical Music en 2014, le producteur s’est démarqué par un univers original proposant un son frais et innovant. Parrainé par des piliers du genre tels que Sam Binga et Foreign Concept, Hyroglifics a su affiner sa signature artistique au fil des années pour aujourd’hui sortir « All Talk », mélange explosif d’influences et d’atmosphères riches en saveurs, voguant entre hip hop et deep drum & bass.
Décortiquons le contenu de l’EP avec une analyse track-by-track : 

Hyroglifics – All Talk 

L’EP s’ouvre sur un amen break torturé par des effets de phasing et de flanger. Le beat se mue en halftime, porté par une mélodie arabisante laissant finalement place à un drop pesant. La basse boueuse à la texture inquiétante accompagne les lignes de synthétiseurs rythmées par une drumline groovy et une snare sourde. Une voix pitchées dans les aiguës et des effets de crissement de verre viennent apporter de la couleur à l’ensemble. Une ambiance délicieusement bizarre, pour une track à l’humeur vacillante. A l’image de son artwork, « All Talk » évoque une sorte de cauchemar flou, une angoisse insaisissable et confuse très poétique. Belle entrée en matière.

Hyroglifics – Persuade ft. Foreign Beggars

On a ici à faire à des vibes purement hip hop. L’instrumentation se fait plus minimaliste pour laisser de l’espace aux deux MCs de Foreign Beggars et à leurs flows dévastateurs. La rythmique puissante est marquée par un kick résonnant couplé à des hits de sub basses 808 old school du plus bel effet. Une mélodie entêtante accompagne les couplets, se distinguant par sa texture très « vocale » résonnant comme une longue complainte. Ici encore un travail sur l’atmosphère qui ne laisse pas indifférent.

Hyroglifics – Vision ft. DRS

On se tourne vers une drum & bass aux influences jungle sur « Vision ». Les breaks 90′ se marient à la voix nonchalante du légendaire MC DRS, tandis que la basse LFO oscille tortueusement sur la drumline véloce. L’arrangement progresse avec une mélodie de plucks percussifs dans la veine de Fracture et Sam Binga. Une recette typiquement « Critical » qui joue entre patrimoine old school et drum & bass technique plus moderne.

Hyroglifics – Hanging On You

On progresse vers du rollin’ dnb, dans un style beaucoup plus liquidfunk. Le son de la batterie est très beau, en particulier la snare puissante, layering entre claps croustillant et caisse claire pulsative. On se laisse bercer par les samples vocaux féminins et les accords synthétiques feutrés amenant une atmosphère planante au delà du temps. Il se dégage de l’ensemble une énergie rappelant fortement Halogenix. Un registre stylistique assez surprenant pour Hyroglifics, qui ne nous avez jusqu’à présent pas habitué à de telles vibes.

Hyroglifics – Delusions

Retour vers une formule plus typique du producteur sur « Delusions » et son ambiance « passive agressive » caractéristique. Ici encore on retrouve des effets intéressants sur la drumline, notament cette spring reverb sur la snare qui renvoie à un son très influencé dub. La basse en detune qui bourdonne se fait menaçante, apportant une épaisseur conséquente au son d’ensemble tout en s’associant parfaitement au beat hip hop groovy. Du pur Hyroglifics ramenant à son EP sur la série Binary. « Badman Sounds ».

Hyroglifics – More Or Less

Une conclusion parfaite à cette sortie, toute en ambiances et en couleurs subtiles. Plus expérimentale et déconstruite, « More Or Less » reste dans une ambiance hip hop grasse en jouant sur les sonorités, tantôt mélodiques avec des flûtes MIDI brillantes et des voix soul, tantôt abstraites avec des effets futuristes et des breaks variés. Une « mood » track dans le style de Stray qui finit en douceur l’opus tout en affirmant l’identité de l’EP par le choix des sons et de l’arrangement très raccord avec ce qui a été développé dans les tracks précédentes.

« All Talk » se place comme une évolution marquante pour Hyroglifics, qui non content d’affiner sa signature, s’ouvre également à des styles encore relativement peu abordés dans sa discographie tels que le deep rollin’. On ressent la maturité naissante dans le son du producteur, qui démontre sur ce nouvel EP un talent indéniable pour la création d’univers musicaux forts et la recherche de textures novatrices. Une sortie remarquable qui trahi un sens aigu de la composition et une rigueur certaine dans le processus de production. Un habituel sans fautes pour Critical Music qui depuis toujours place la musique innovante, voire visionnaire comme leitmotiv; la série Binary illustrant parfaitement cet aspect du label en mettant en avant des newcomers tels que Monty, Obeissant ou encore Vromm.
Charles Fourcassié