Spectrasoul
Second Chance EP
Sorti le : 24/02/2017
Ish Chat music
En activité depuis maintenant plus de dix ans, Spectrasoul fait actuellement preuve d’une forme olympique. Non content d’enchaîner depuis trois ans les sorties de qualité à un rythme qui doit faire pâlir Break de jalousie, le duo britannique revient aujourd’hui avec un troisième EP sur leur label Ish Chat Music et annonce un album imminent.
Spectrasoul a su au fil des années innover par son approche visionnaire de la drum & bass, jouant sur un univers complexe et une musicalité hors pair, partagée entre des basses sinistres et de mélodies transcendantes. Une signature sonore forgée par des tracks incontournables, aussi variées que « Alibi » et sa ligne de piano mélancolique, « Organiser » et ses samples vocaux hypnotiques ou encore « The Gift », soulful et groovy.
Avec « Second Chance », Spectrasoul nous délivre une fois de plus toute l’étendue de son génie au travers de quatre titres originaux aux sonorités variées.
Découvrons en détail le contenu de l’EP avec une analyse « track by track ».

Spectrasoul – Second Chance

On ouvre l’opus sur son titre éponyme, un magnifique roller atmosphérique où s’entremêlent voix féminines et basses chaleureuses, portées par une drumline infatigable, puissante. La composition fait remarquablement la balance entre spatialité et progression des éléments, laissant la track respirer et l’espace se remplir de réverbération tout en conservant une dynamique dans la structure qui maintient l’auditeur en haleine. Un titre qui rappelle les envolées lyriques de « Always » et « From The Jaws », classant incontestablement Spectrasoul parmi les plus grands producteurs de liquidfunk actuels.

Spectrasoul – Beat Keeps

« Beat Keeps », développe des ambiances plus complexes avec ses sonorités entre jungle et footwork, alternant entres différentes basses et breaks déstructurés , où viennent se glisser des voix saccadées et des congas furtives. Un son singulier marqué d’expérimentations qu’affectionnent particulièrement Spectrasoul sur leur dernières sorties. On peut notamment citer « AKA Yoob » ou encore l’excellent « 4URGH » et ses étranges samples vocaux dans une vibe similaire.

Spectrasoul – On & On

Les producteurs reviennent dans leur zone de comfort avec un roller mélodique parfaitement exécuté où les arpèges roulent sur les rails d’une drumline rapide, sobre et équilibrée. Ici encore une gestion parfaite des éléments sonores, jouant subtilement entre la basse modulante, la ligne de synthétiseur et des hits de guitares électriques, le tout magnifié par une voix envoutante, chaleureuse et sensuelle dont seul Spectrasoul a le secret. Une leçon de liquidfunk à mi-chemin entre Alix Perez, Lenzman et Technimatic.

Spectrasoul – Fade Away

On ferme l’opus sur un « banger surprise » qui vient briser l’atmosphère doucereuse de cet EP. Si on se laisse apaiser par l’introduction aux longues nappes de pads lumineux, le build up laisse rapidement place à l’annonce de basses graveleuses et sinistres résonnant au milieu d’un silence oppressant. Le drop s’envole et les pieds se mettent à danser, emportés par la bestialité des rugissements de la reese bass. On note une influence old school rappelant Bad Company dans les sonorités et les procédés de composition, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Avec ce troisième volet de l’aventure Ish Chat music, Spectrasoul fait de nouveau consensus en ce qui concerne son talent : une musicalité rare alliée à une maitrise de la production héritée d’une discographie désormais solide. Au travers de ses sorties toujours très inspirées, le duo renforce son identité musicale tout en osant la nouveauté. Et c’est sans doute là que Sectrasoul puise son énergie : une fraîcheur sans cesse renouvelée dans le son, une authenticité qui force le respect.
« Second Chance », dans la lignée des deux précédentes sorties du label, annonce à merveille la sortie du second album de Spectrasoul, qui devrait paraître d’ici la fin de l’année 2017. Au vu de la qualité et de la productivité actuelle du duo, on peut sans aucun doute s’attendre à un coup de maître. Une histoire à suivre, donc.
Charles Fourcassié aka Trail