Omniprésent depuis plusieurs semaines dans les charts Drum & Bass, et si tant est que vous soyez attentifs aux sorties des labels underground, le nom de MISSIN vous dira forcément quelque chose. Et que ce soit votre cas ou non, nous vous invitons à découvrir ce newcomer, qui marquera cette année 2019 de sa griffe, au long de ce focus artiste et multi review de son actualité.

De son vrai nom Djordje Jeremic, MISSIN est un DJ/Producteur Serbe âgé de seulement 20 ans.

Il fait ses premiers pas dans la production il y a six ans avec des morceaux -Deep/Tech- House puis jettera son dévolu sur la Drum & Bass en 2016. Il opère alors sous l’alias de ‘Missing’, qu’il modifiera courant 2018 pour des raisons -évidentes- de confusion, mais aussi esthétiques.

Le jeune homme enchaîne les apparitions sur des labels tels que ‘The Dreamers’, ‘Terra Firma, ‘Locked Concept’ (lancé par Lockjaw) ou encore ‘Blendits Audio’; de véritables viviers de jeunes espoirs où l’on peut retrouver entre autres Kiril, Hydro, Synth Ethics, M-Zine & Scepticz ou Frame dans leurs ‘backcatalogs’. La qualité et l’application de ‘Missing’ dans ses productions ne font déjà aucun doute, la diversité des sous-genre qu’il explorent aussi, et la voie semble ouverte pour celui qui n’a alors que 19 ans et pas moins de sept EPs parus avant fin 2018 !

Nous voilà donc arrivés au moment de ‘climax’, car en décembre dernier, tout s’accélère.

Dans la foulée d’une collab’ avec Lockjaw sur la VA ‘Overview Music 001′ (20/12/18), MISSIN sort le très bon « Directions » EP sur Delta9, à la pochette minimaliste et hypnotique, rayée de blanc sur fond noir, illustrant parfaitement l’ambiance qu’on y retrouve.

‘Give Me a Felling’ et son vocal féminin bouclant tout le long par dessus une drumline rebondissante, accompagnée de nappes réverbées, marque les esprits. Ainsi que le titre éponyme ‘Directions’, bien plus véloce, et en perpétuelle montée, instaure une tension à l’EP. Tension qui se voit brisée dès la troisième piste avec ‘People do Things’, sorte de rupture Future Beat de qualité, provoquant un hochement de tête instinctif, voir approbateur, que l’on s’est tous surpris à faire lors des premiers essais de Ivy Lab dans ce style.

La suite et fin du EP est plus classique, mais néanmoins intéressante, avec ‘Hold On’ qui apparaît comme un bon ‘deep banger’ percussif et progressif et qui ravira les DJs amateurs du genre; puis enfin ‘Endlessly’ sonnant dans une vibe plus ‘Liquid’ avec sa drumline plus légère et ses quelques accords réverbés flottant au dessus de Hi-Hats bien placés. Belle manière de clôturer cette sortie.

Quelques jours plus tard, MISSIN partage l’affiche de la première sortie des séries ‘Sentinel’ de Methlab, aux cotés de Current Value avec « Split ». Il délivre alors un titre HaflTime très technique à l’ambiance apocalyptique.

Enfin, à la fin du mois dernier, sort le tant entendu ‘Vetigo’ EP sur DIVIDID. L’identité de ce nouvel opus s’avère plus froid et sombre, et résolument Neurofunk, collant avec la direction artistique du nouveau label de Abis & Signal.

On est directement mis dans le bain avec la track éponyme ‘Vertigo’: intro menaçante et built up criard pour laisser place à un premier drop relativement long et très groovy ! Petite inspiration ‘Mefjussienne’ dans le placement des éléments et breaks utilisés, ainsi que pour cette fausse fin de piste qui rappelle celles des EPs « Hello World » sur Critical.

La tension ne retombe pas avec ‘Absentia’, toute au long de laquelle des drums véloces et rugueuses accompagnées de synthés réverbés et d’un sample de vocal féminin ultra répétitif, nous embarquent, vers ‘Hurt’, LE banger de cet EP, en collaboration avec Abis (co-owner du label et ex-June Miller).

Là aussi, on se retrouve face à déluge d’éléments tous plus précis et justement calés les uns que les autres. La track droppe une première fois et repart de plus belle sur un break d’où surgit un vocal Soul, inattendu et pour le coup très efficace.

Vient ensuite « In Your Eyes » en featuring avec la ‘LaMeduzza’, que l’on retouvait dans un registre plus liquid en 2016 sur « Teddy’s Gate » de Whiney. Le titre marque pause bien méritée, aux accents deep et mélancoliques et tout en gardant la froideur de l’ensemble du EP.

L’oeuvre l’achève avec ‘The Maw » (traduisez ‘gueule de bois’), qui envoie un dernier impact à l’auditeur, car tout en restant assez minimaliste, les drums donnent un aspect redoutablement tribal et oppressant à souhait. Belle manière de clôturer ce « Vertigo EP », qui marque sans doute un nouveau cap dans la jeune et déjà bien fournie carrière du producteur.

 

MISSIN prouve efficacement depuis quelques mois, une maturité technique et une maîtrise des ambiances de haut niveau, que ce soit en solo ou en collab, avec des influences certaines d’artistes comme Signal ou Mefjus.

Le meilleur reste à venir, des beaux projets sont en cours ou prêts à voir le jour nous a-t-il confié. En tout cas nous l’espérons et nous le lui souhaitons de tout coeur.

 

MERCI à Djordje pour sa gentillesse et d’avoir pris de son temps pour répondre à nos questions afin de couvrir au mieux ce focus artiste.

 

Damien Boy