Le début du mois d’avril verra naître le premier événement du collectif et soundsystem Kosmo System en collaboration avec Studio Drum & Bass, annoncée comme la première soirée D&B de type warehouse en Ile de France, avec notamment les anglais de Data 3, et les frenchies Skylark et Void One à l’affiche.
A cette occasion, nous avons pris le temps de discuter avec Skylark, jeune producteur Strasbourgeois dont le nom et la musique font le tour de la sphère Drum & Bass depuis quelques années.

 

Salut Thibault ! On espère que tu vas bien ?
Heureux de te retrouver sur ce beau line up parisien dans un format inédit ! C’est une première pour toi dans une warehouse ?

Je vais très bien merci ! Yes une première, je suis très impatient de découvrir le concept.

 

Tu as déjà joué à Paris, quel souvenirs en gardes-tu ?

J’avais eu l’occasion de jouer pour DNB Therapy il y a quelques années aux cotés de Bobby, en mode afterwork, j’en garde un bon souvenir !

 

On rappelle aux lecteurs que tu es de Strasbourg, alors que donne la scène Bass Music du coté de la capitale de l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine ?

Il y a différents acteurs qui offrent une belle variété de style dans la sphère Bass Music. Entre autres avec mon crew SPECTR on essaye d’apporter une sonorité purement UK, autant Bass, Garage que Drum & Bass, et pour notre plus grand plaisir les choses se passent bien pour notre début. J’en profite pour poser un big up au collectif Gaïaphonik qui nous a soutenu pour notre lancement.

 

Parlons un peu musique maintenant ! Avec « Recursion » sortie il y a trois semaines, c’était ta quatrième participation en autant d’édition à la compilation French Plates; est-ce une ambition personnelle de se placer parmi les porte-étendards de la D&B française ?

Une ambition oui bien sûr, mais c’est avant tout ma passion qui me guide vers de nouveaux objectifs, j’essaye toujours de me renouveler et de me dépasser morceaux après morceaux, il est aussi certain que de voir des producteurs très talentueux en France comme Eizo, Visages ou The Caracal Project m’aident à garder ce mood et progresser.
Toutefois avec Recursion, mon intention était plutôt de soutenir le projet French Plates, j’aime beaucoup l’idée et la dynamique que la compilation dégage.

 

Tu proposes aussi souvent des tracks en free download, parfois en solo ou en collab, comme dernièrement avec Caracal Project. Est-ce là aussi une intention de partager et/ou remercier ce public qui te suit ?

C’est plutôt quelque chose de spontané, les morceaux étaient disponibles et on avait envie de les partager ! D’ailleurs, The Caracal Project et moi avons plusieurs idées de prévues, soyez patients.

 

Où et quand tout a commencé pour toi ? Avais-tu des inspirations et aspirations qui t’ont permis d’atteindre ton niveau actuel ?

Tout à commencé de manière très naturelle, j’écoutais énormément de drum & bass et plus j’en écoutais, plus j’avais envie participer au mouvement, en revanche il faut s’armer de beaucoup de patience et de passion.
J’essaye de m’inspirer d’autres genres que la drum & bass, cela dit il est certain que des producteurs comme Skeptical, Alix Perez, Fre4knc et bien d’autres ont fortement inspirés mes morceaux.

 

Cela fait maintenant plus de trois ans que tu as sorti ton double single sur Skankandbass.
Depuis tu as eu l’occasion de travailler avec des labels tels que Flexout, Methlab ou encore Dispatch, alors peux-tu nous en dire plus sur ce qui t’attend cette année ?

J’ai beaucoup de projets prévus pour 2019, un EP entièrement solo chez Dispatch Recordings qui pour moi symbolise un nouveau stade de maturité en ce qui concerne mes sonorités, un autre EP collaboration avec mon bon vieux Ewol, ainsi que plusieurs releases que j’attends avec impatience, mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant, stay tuned !

 

Il y a environ un an, ton nom apparaissait au milieu d’une liste alléchante d’autres producteurs tels que Wingz, Vorso ou Ground… “Music Squad” pouvait-on lire dessus.
Depuis deux EPs sont sortis sous ce nom. Peux-tu nous éclairer sur le fond de ce qui ressemble à une association de bienfaiteurs de la Drum & Bass ?

Music Squad c’est comme une seconde famille, on se connaît tous depuis un bon moment grâce à un groupe née d’un petit forum (NHForum) et depuis on a pu évolué ensemble, tant sur le plan musical que technique.
Après tout ce temps passé a échanger nos morceaux etc, on s’est dit qu’on pourrait faire quelque de plus concret, c’est de ce postulat que MS est né.
Cela dit je tiens a préciser qu’on ne se pose aucune limite en terme de genre, MS ne sera pas exclusivement Drum & Bass, et le SQD003 qui arrive en sera un exemple.
On vous réserve d’ailleurs une belle surprise courant juin, stay tuned !

 

La hype est grande ! C’est vrai que dernièrement, la scène connaît une poussée très prometteuse de jeunes talents qui se donnent les moyens de leurs ambitions.
Une track ou un artiste du moment qui t’ont marqué récemment ?

Sans aucun doute « Clueless » de Buunshin, il y a là quelque chose de vraiment très bien produit, tant sur la vibe que sur plan technique, une excellente première release, je suis certain qu’il a de grande choses en réserve, il faut le suivre de très prêt.

 

Excellent en effet!
Merci pour tes réponses et ta disponibilité. Nous te souhaitons de belles choses pour l’année à venir et on se donne rdv à Paris le 06 avril ! Un petit mot pour la fin ?

Merci à vous pour cette Interview, je suis impatient de lever le voile sur ce que j’ai pu préparé, Big up Kosmo System et Studio Drum & Bass pour cette soirée qui s’annonce fumante.

 

 

Damien Boy (Combine)