Various Artists
Modern Soul, Vol.6 LP
26.07.21
Vandal LTD
Si l’incertitude plane quant à ce que nous réserve l’avenir, il y a fort heureusement des choses qui ne changent pas.
Et la sortie de ce sixième volet de la série ‘Modern Soul’ sur Vandal LTD en est la preuve réconfortante. Comme un rendez-vous immanquable et nécessaire, qui apporte sa touche de douceur en plein cœur de l’été chaque année.
Le label sœur de Vandal Records, délivre ici une compilation qui fait la part belle aux sonorités deep et soulful, dans un format resserré comparé aux précédentes éditions, avec 9 titres minutieusement sélectionnés.

Une fois n’est pas coutume, Modern Soul Vol.6 s’ouvre avec une track aux influences dubstep, gracieusement planante, signé de M.Justa, artiste récurrent et multi-styles de l’écurie Vandal depuis quelques années. Et si la suite de l’œuvre se recentre sur la DNB, il est toujours bon de noter l’ouverture dont la série Modern Soul fait preuve d’année en année, comme par le passé avec la mise en avant de productions footwork ou halftime.

On se laisse ensuite aller au gré du flow de MC Bazil, sur ‘Follow’ de l’Anglais Solsan, track drum&Bass deep et mélancolique à la basse profonde et notes réverbérées, que l’on peut aussi apprécier dans sa ‘Instrumental Version’ proposée juste après.

Des notes de piano délicates sonnent sur ‘Apollo’ et ‘Resting Place’, respectivement proposées par les collaborations Auris & Stykes, puis Note & Kublai, et apporte la touche de légèreté enivrante dont la liquid/soulful DNB a le secret. Deux coups de cœur ici à la rédaction.

Et ce sont les strings de guitare sur ‘Dovestone’ par le très prolifique mancunien Motiv qui nous projettent directement dans une atmosphère estivale, portée par une drumline breakée et délicate. Il ne nous manque plus que couché de soleil en bord de mer et on y est !

Tandis qu’à mi-chemin de la compilation, le londonien Minor Forms, membre du trio Arcatype, donne un petit coup de fouet avec ‘DYR’. Les kicks/snares sont appuyés, la basse vrombissante, le tout accompagné de nappes et notes de synthé sombres apportant au tout une vibe résolument plus deep et menaçante que le reste des titres.

Et comme à son habitude, Mordern Soul met à l’honneur la scène locale !
On retrouve donc cette année Forum, trio qui a tombé le masque de l’anonymat très récemment, dévoilant ses prestigieux membres : The Clamps, Opsen (déjà unis sous la bannière Burr Oak) et SKS, patron du label Vandal.
Avec ‘You Took It All’, ils démontrent une nouvelle fois leur qualité de production pointue et une véritable largesse de palette. Eux qui qui naviguent aussi bien de la deep DNB rugueuse, au banger dancefloor voire neuro, qu’à la liquid sombre et brumeuse.
Peyo, véritable doyen de la scène toulousaine, ferme la marche de la meilleure des manières avec ‘Orbital’, une track onirique qui nous transporte haut dans les sphères musicales, teintée de vocaux à peine perceptibles et d’accords au piano, digne d’un générique de fin.

Mordern Soul ne déroge pas à la règle et rend une nouvelle fois hommage au penchant deep et soulful de la Bass Music/DNB.
Bien que sensiblement plus courte que les précédentes, la compilation garde le cap et la cohérence qui font la réputation de la série.
Vandal Records, affirme ici encore son ambition de mélanger nouveaux talents et artistes confirmés au sein d’une même vibe, toujours tourné vers l’avenir.
Le rendez-vous de l’été s’avère donc de nouveau réussi. Et à l’heure où les soirées semblent reprendre prudemment un peu partout, il nous donne de quoi patienter sagement avant un retour triomphale dans nos salles et clubs favoris.

 

Vandal Records sur FB
Modern Soul, Vol. 6 sur Bandcamp
Modern Soul, Vol. 6 sur Spotify

Damien ‘Dibby’