Drazel (comprenez lézard lu à l’envers) est un amoureux de musiques électroniques en tous genres, plus particulièrement tout ce qui touche au large spectre de la drum & bass, ce depuis sa découverte du style dans les bande-sons de vieux jeux-vidéos avec les premières tracks d’Aphrodite, EZ rollers, Adam F, Junkie XL, Dom & roland.

Armé de sa carte de membre des bibliothèques de Paris, il emprunte à tout va durant plus de cinq ans, avec le but d’élargir au maximum sa culture musicale et trouver quelques perles à mixer sur CD, à l’époque. Converti au vinyle par une amie, il a depuis troqué le digital pour l’analogique, avec un amour du format toujours intact depuis plus de cinq ans.

Convaincu que la drum & bass est l’un des styles les plus variés de la scène électronique, il cherche à mettre en avant une autre approche de cette musique, explorant toutes les variantes du genre, de la hard drum & bass la plus dure à l’ambiant la plus planante.

C’est donc tout naturellement qu’en 2009, sa route croise celle de Snowball, dj drum & bass aux horizons variés, et qu’ils montent ensemble le collectif Exploration music, qui a pour but d’amener sur la scène parisienne des styles de musique électronique (tous genres confondus) qui ne sont pas forcément les plus populaires ou les plus joués sur la capitale, en espérant toucher la curiosité de leur public. Le collectif est actuellement résident au Batofar, pour leurs soirées éponymes (Exploration), ou sont déjà venus Sigha et Trevino (aka Marcus Intalex).
Sur scène, Drazel a déjà joué auprès d’artistes comme Ulterior motive, Pinch, Koan sound, State of mind, 69db, Pixel fist, Skitty, Empire, etc…

Également producteur, il a signé sa première sortie chez Totaal rez avec son compère Nulpar. D’autres morceaux de ce duo devraient sortir de l’ombre bientôt, watch out !

Pour DNB France, il nous livre un podcast ou la recherche rythmique dirige tout le mix. Il nous présente ici quelques artistes qui l’on marqué ces dernières années, dans une sélection montant crescendo, allant de productions sèches et envoutantes à de grosses bombes neuro-funk, avec un petit final old school pour nous rappeler de bons vieux souvenirs.

Drazel termine avec un grand merci à la famille pour tout le soutien depuis le début, un large big-up à tous les acteurs français de cette scène : toute l’équipe d’Exploration music (Snowball, Nulpar, Ed:robot, Yann Kaylen, Tortle hermit, Concept one, Ju, Jay mist, Le bouton jaune), Totaal rez, Taktile touch, Quality lab, Urban renewal, DNB circlez, Bass jump, Jungle juice, Jungle trek, Kinkustom, Ornorm, Spank crew, Bass mag, DNB France, Toolbox, etc… Et bien entendu tous les producteurs et labels qui l’ont influencé depuis le début, dont la liste serait bien trop longue…

Guest Mix :

Tracklist :

Dub phizix & Skeptical : Rags (Exit)
Fracture : Brain freeze – ft Chewie (Astrophonica)
Loxy & Resound : Inversion (Exit)
Zero T & Script : Guessing games (Footprints)
Commix : EXP01 (Metalheadz)
Linden, Blocks & Escher : Lights over Io (Horizons music)
Foreign concept : Jaipur (Ingredients)
Blocks & Escher : Sagaan (Narratives music)
Hybris : Bossa nouveau (Black out)
Rockwell : Noir (Critical)
Data : Passive agressive – Stray remix (Inside)
Sabre, Stray & Halogenix : Askari (Invisible)
Instra:mental : No future (Nonplus+)
Fracture & FD : Galvanise (Subtitles)
Jubei : Alignment (Metalheadz)
Dabs & Amoss : Stendhal (Dispatch)
Ulterior motive : Featherweight VIP (Subtitles)
Noisia : Displaced (Vision)
Phace & Misanthrop : Progression (Neosignal)
June miller : Walls of Jericho (Modulations)
Sunchase : Isida (Moving shadow)
EZ rollers : Soundclash (Moving shadow)
Adam F : Metropolis (Metalheadz)
→ Krust : True stories (Talkin’ loud)

Infos & Booking :

@Drazel
http://soundcloud.com/drazel
http://www.explorationmusic.net/info.html