Lynx
I Am Lynx LP
Sorti le: 01/06/2015
Hospital Records
Ce mois-ci, Lynx revient sur Hospital Records avec son nouvel LP, sobrement intitulé “I Am Lynx”.
Un titre qui annonce le propos de l’album : Des tracks résolument personnelles illustrant la personnalité d’un producteur à l’univers complexe et riche.
Depuis son excellent deuxième album «Devil’s In The Detail » sorti en en 2011 puis ses EP et singles sur RAM Records et Hospital, Lynx a créé un style unique, métissé de jungle, de dnb dancefloor mais aussi de musiques instrumentales ou bien d’univers cinématographiques. Des atmosphères loufoques qui voguent entre mélodies aériennes, basses sombres et beats déstructurés avec une énergie singulière.
Sur ce nouvel opus, le producteur retourne vers un style proche de son second LP tout en apportant la touche dancefloor de ses dernières sorties, pour un résultat plus que concluant.

« Circles feat. Master X » introduit l’album avec un son mélancolique et brillant, soutenu par une voix pop, avec un drop dans la retenue. La production est complexe, le son très fourni. Le travail des percussions et la qualité des arrangements harmoniques montrent chez le producteur un souci du détail constant.
L’opus est marqué de nombreuses expérimentations, aussi bien dans le son que la composition, avec notamment des « tracks à thème » telles que « Chord Time » et ses nappes de synthé dans un style electro house ou encore l’excellent « Clap Track » avec son drop puissant et son jeu de pitching bluffant, le tout composé avec une touche d’humour toute particulière.

On note quelques tracks plus directe comme « The Gift feat. Zero One », « Born Game » ou encore le délicieusement old school « Ghost Train feat. Marcus Intalex », qui rappelle le style deep/jungle d’Enei par ses percussions et sa basse « bourdonnante ». Un groove fatal pour faire bouger les junglists sur le dancefloor.

Les ambiances soul et pop de l’opus sont bien traitées grâce à une approche de composition toujours originale qui ne tombe pas dans le cliché. C’est le cas notamment du très beau morceau « Only She Knows », dans un veine smooth et sobre qui joue sur un registre plus émotionnel sans pour autant tomber dans la guimauve larmoyante. Et c’est bien appréciable.

Lynx signe un troisième album de très bonne facture qui résume en 12 tracks l’évolution de 15 ans de productions riches et variées. Des morceaux qui demandent parfois une écoute attentive, que l’on se passe plusieurs fois avant de se faire un réel avis tant la construction musicale est dense. De la diversité, une ligne directrice forte et une personnalité musicale attachante. Un style de drum & bass qui pourra en dérouter certains mais qui, pour sûr, ravira les amateurs du producteur.
Hospital Records démontre une nouvelle fois avec « I Am Lynx » son ouverture à des artistes originaux et prouve par la même occasion que le label londonien ne se résume pas à des productions mainstream, comme il lui est souvent reproché.  Un bel état d’esprit de la part du leader dancefloor de la scène dnb actuelle.
Minimix de L’album :
Charles Fourcassié